40 réalisateurs célèbres qui ont prêté leurs talents à la publicité.

Ridley Scott (Blade Runner, Alien, Thelma et Louise, 1492, Gladiator…)                     Apple (1984) : A l’occasion du lancement du « Macintosh », les fondateurs d’Apple demandent à l’agence TBWA Chiat/Day de s’appuyer sur le roman 1984 de George Orwell. L’agence fit appel à Ridley Scott, qui tourna à l’époque le spot le plus coûteux de l’histoire de la publicité (environ 1,6 million de dollars). Il fut diffusé lors de la finale du Superbowl, qui réalise l’audience la plus importante pratiquement chaque année. 

Steven Spielberg (Les dents de la mer, Les aventuriers de l’arche perdue, E.T l’extra terrestre, Jurassic park, la liste de Schindler, Minority report, la guerre des mondes…)                                                                                                                                    Atari « Jeu E.T » (1982) : Afin de lancer la sortie du jeu vidéo inspiré du film, on fit appel à Steven Spielberg himself pour la réalisation de ce spot. Malgré ces efforts, le jeu recevra une critique négative (développé en peu de temps) même s’il reste la huitième meilleure vente de la console Atari 2600. On retrouve dans ce spot l’extra terrestre déguisé en père Noël. 

Tony Scott (Top Gun, Le flic de Beverly Hills, True Romance, USS Alabama, Man on fire…)                                                                                                                                      Danone Velouté (1984) : A l’instar de son frère Ridley, Tony Scott a longtemps exercé son talent dans la publicité, ce qui lui aidera notamment à se préparer aux tournages de longs métrages. En 1984, pour le velouté de Danone, l’agence Dupuy Compton fait appel au réalisateur. Il donne à ce spot une ambiance très moite et sensuelle.  

Martin Scorcese (Taxi driver, Raging Bull, Les Affranchis, Casino, Shutter Island…)                                                                                                                                      Bleu de Chanel (2010) : Toujours encline à marquer les esprits, en 2010 Chanel fait appel au grand maître du 7ème art Martin Scorcese. Bien que le film soit moins époustouflant que les réalisations précédentes pour le Chanel n°5, il met en scène une star montante du cinéma français Gaspard Ulliel en prise à une cohorte de journalistes. Ce film présente un jeune homme qui se retrouve mis en difficulté en revoyant lors d’une conférence de presse une ancienne compagne. Le jeune homme s’affranchit de son inconscient et sort de la salle, avec une élégance froide. «Be unexpected» conclut-il dans ce spot, bien servi par la  musique « She said yeah » des Rolling Stones. 

Guy Ritchie (Arnaques, crimes et botanique, Snatch, Revolver, Sherlock Holmes…)                                                                                                                                 BMW (2001) : En 2001 aux USA, la marque BMW souhaite rajeunir sa cible et booster ses ventes. Elle va lancer grâce à Internet, une série de plusieurs courts-métrages qui seront diffusés lors de l’été 2001 sur un site dédié. Cette série appelée « The Hire » met en vedette un chauffeur, personnage récurent de tous ces petits films, interprété par Clive Owen. Pour l’un de ces films « Star », la production fit appel à Guy Ritchie qui décida de mettre en scène, tout en autodérision, sa compagne Madonna… Un vrai petit chef d’oeuvre qui mélange humour et poursuite de voitures. 

David Fincher (Alien 3, Seven, Fight Club, Panic Room,  Zodiac, The social Network…)                                                                                                                                    Nike (2003) : Dans ce film publicitaire conçu en collaboration avec l’agence Wieden+Kennedy, on nous montre l’évolution de la vitesse en référence à l’évolution de l’homme. Au tout début de la chaîne le règne animal jusqu’à la machine. 

Darren Aronofsky (Pi, Requiem for a dream, The fountain, The Wrestler, Black Swan…)                                                                                                                                         Yves St Laurent (2011) : le réalisateur de Requiem for a Dream, Darren Aronofsky a signé cette année  un film viral pour le parfum « La Nuit de l’Homme » profondément élégant avec l’égérie de la marque Vincent Cassel, qui jouait dans « Black Swan ». La voix off en fin de film résume le court métrage : « l’amour se nourrit de coïncidence, de danger, d’interdit »…On laisse découvrir pourquoi. 

Terry Gilliam (Monty Python, sacré Graal !, Brazil, l’armée des 12 singes, Las Vegas Parano, Les frères Grimm…)                                                                                                       Nike « Le tournoi secret » (2002) : A l’aube de la Coupe du Monde 2002,  Terry Gilliam, le réalisateur inspiré de « Brazil » et de « Las Vegas Parano », apporte une atmosphère de science-fiction et une touche d’humour noir à un tournoi sans merci où les perdants finissent jetés par-dessus bord.  Ce spot intitulé « le tournoi secret », a été conçue par l’agence d’Amsterdam Wieden+Kennedy. Éric Cantona, jouant de son image de bouffon mégalomane, est le maître de cérémonie de cette compétition opposant l’élite des footballeurs mondiaux, sur le principe de la mort subite : la première équipe qui marque un but a gagné. Les aficionados reconnaîtront les visages et le jeu de jambes des joueurs français Thierry Henry, Sylvain Wiltord, Lilian Thuram, Patrick Vieira, parmi une brochette comprenant également Ronaldo, Ronaldinho, Luis Figo ou Roberto Carlos. Il y aura même une suite qui sortira quelques semaines plus tard. 

Spike Lee (Do the right thing, Jungle fever, Malcom X, Girl 6, She hate me…)                Nike (1991) : En collaboration avec l’agence Wieden+Kennedy, Spike Lee réalisa quelques films en noir et blanc pour la marque au swoosh et sa gamme de produits « Air Jordan », en mettant en scène le célèbre n°23 des Chicago Bulls. Le réalisateur américain n’hésita pas à se mettre en scène dans ces différents spots TV et cinéma.

Sofia Coppola (Virgin suicides, Lost in translation, Marie Antoinette….)                        Miss Dior Chérie (2011) : Sofia Coppola a réalisé en ce début d’année le dernier film Dior pour la nouvelle campagne publicitaire de sa fragrance Miss Dior Cherie avec l’actrice Natalie Portman. L’association de ses trois noms ne pouvait qu’offrir un film sublime, profondément romantique et sensuel. Avec en fond le célèbre et indémodable titre « Je t’aime moi non plus », interprétée par Serge Gainsbourg et Jane Birkin. 

Adrian Lyne (Flashdance, 9 semaines 1/2, Liaison Fatale, L’échelle de Jacob, Proposition indécente…)                                                                                                                               Jovan Musk (1987) : Ce spot commence par une question  » Qu’est ce qui est sexy ? »… un enchaînement d’images de femmes et d’hommes sexy se succédant dans un esprit très années 80. On retrouve la patte du réalisateur qui a su traduire à travers ces plans syncopés l’ambiance torride de 9 semaines 1/2. Ce spot fait la promotion d’un parfum. (Lien vers le spot…)

Hugh Hudson (Les chariots de feu, Greystoke la légende de Tarzan, Révolution…)                                                                                                                            British Airways (1990) : En 1990, la compagnie aérienne demande à l’agence Saatchi&Saatchi un nouveau film institutionnel spectaculaire. Pour réaliser ce spot digne d’une production hollywoodienne, on fera appel à Hugh Hudson qui mettra en image l’évocation de certains sens représentés par une multitude de figurants dans des décors très impressionnants. (Lien vers le spot…)

Roman Polanski (Le bal des vampires, Rosemary’s baby, Chinatown, Le locataire, Frantic, Le pianiste…)                                                                                                               Marie Claire (1984) : En 1984, Roman Polanski réalise ce film pour les salles de cinéma afin de promouvoir le magazine féminin « Marie Claire ». Le film est assez audacieux puisque l’on voit une jeune femme entièrement nue, déambuler dans un appartement, faire du sport en laissant un homme seul au lit avec ce petit mot « Peut mieux faire ». (Lien vers le spot…)

Lars Von Trier (Europa, Breaking the wave, Dancer in the dark, Dogville, Melancholia…)                                                                                                                              CNP (1993) : il est des musiques de publicité qui ont marqué les esprits, celle de CNP Assurances, la Valse de Chostakovitch, se place assurément parmi le trio de tête. Apparue pour la première fois en 1993, pour accompagner le très beau spot de Lars Von Trier, « La rue de la vie », elle est désormais indissociable de l’entreprise. À peine CNP Assurances est-il évoqué, qu’on se met immédiatement à chantonner la célèbre mélodie. Dans ce spot, on nous présente un travelling d’accompagnement qui relate la vie d’un homme, de son enfance jusqu’à la retraite (Agence Australie). (Lien vers le spot…)

Wim Wenders (Paris Texas, Les ailes du désir, Par delà les nuages, Buena Vista Social Club…)                                                                                                                                         Stella Artois (2010) : Pour son client Stella Artois, l’agence londonienne « Mother » a fait appel au réalisateur allemand pour tourner ce spot qui s’intitule « She is a thing of beauty ». On présente la bouteille de blonde comme « A Thing Of Beauty », comparée à une voiture, une guitare, une moto… toutes de luxe et portant des prénoms féminins qui font écho à celui de « Stella ». (Lien vers le spot…)

Tony Kaye (American Story X, Snowblind, Lake of fire…)                                                 Nina Ricci « L’air du temps » (1995) : Ce réalisateur s’est avant tout fait connaître grâce à ses réalisations publicitaires. En 1995, il réalise un film spectaculaire, inspiré du triptyque de Jérôme Bosch « Le Jardin des délices ». Ce film très coûteux à l’époque remportera un Lion de bronze au Festival de Cannes. (Agence Opéra) (Lien vers le spot…)

Roberto Rodriguez (Desperado, Une nuit en enfer, Sin City, Planet Terror, Machete…)                                                                                                                             Nespresso (2009) : En 2009, l’agence Mc Cann Erikson fait appel à Roberto Rodriguez pour tourner la suite de la saga Nespresso. Il met à nouveau en scène George Clooney, l’égérie de la marque, accompagné cette fois d’une autre star du cinéma: John Malkovich. Ce dernier transformé en Dieu le père prêt à redonner la vie à Clooney, écrasé par le piano, en échange de sa machine… (Lien vers le spot)

Luc Besson (Subway, Le grand bleu, Nikita, Le 5ème élément, Jeanne d’Arc…)         Chanel n°5 (1998): Cette année là, la marque de la rue Cambon fait appel à Luc Besson pour la réalisation, Milo Manara au scénario, Karl Lagerfeld en styliste, Danny Elfman (Desperate Housewives, Les Simpsons) à la musique et Estella Warren en égérie. Le film se déroule dans un Paris futuriste. Une jeune femme vêtue de rouge (référence au petit chaperon rouge) entre, dans un immeuble aux reflets d’acier, après en avoir poussé la porte blindée. Elle traverse un couloir dallé d’or au bout duquel il y a un mur de flacons de N°5. La belle se parfume et rejoint la sortie. Mais voilà qu’un loup s’approche, menaçant. Sûre d’elle, d’un geste, d’un regard, la demoiselle Chanel le mate. Victorieuse, elle accède à la ville lumière, Paris, tandis que le loup, esseulé, hurle à la nuit. (Lien vers le spot…)

Jean Jacques Beineix (Diva, 37°2 le matin, Roselyne et les lions, IP5, Mortel transfert…)                                                                                                                Fujifilm (1991) : En 1991, Jean Jacques Beineix reste dans l’univers du « Roselyne et les lions » par ce film très coloré pour les pellicules Fuji. (Lien vers le spot…)

Wong Kar-Waï (Chungking Express, Happy together, In the mood for love, 2046…)                                                                                                                                         Dior (2007) : Pour appuyer le parfum « Midnight Poison », un film publicitaire sera tourné en 2007, par le réalisateur chinois Wong Kar-Wai, avec l’actrice Eva Green. Ce spot est à son tour une adaptation à un conte de fée, puisqu’il s’inspire de « Cendrillon », avec pour musique, la chanson « Space Dementia » de Muse. (Lien vers le spot…)

Baz Luhrmann (Ballroom dancing, Roméo et Juliette, Moulin Rouge, Australia…)                                                                                                                              Chanel n°5 (2004) : En 2005, pour succéder à Luc Besson, Chanel souhaitait frapper les esprits. Un spot de 2 min 30 réalisé par Barz Luhrman a été théâtralisé par Mediaedge cia comme on peut le faire pour la sortie d’un long métrage. Un budget de 10 millions de dollars, un making of, un teasing, des bandes-annonces, un générique… Le 21 novembre, près de 9 millions de personnes ont regardé le spot sur TF1, partenaire exclusif de l’opération. Une stratégie médias inédite dans le monde du luxe qui fera de ce spot l’un des événements publicitaires marquants de cette année. (Lien vers le spot…)

Sam Mendes (American Beauty, Les sentiers de la perdition, Jarhead, la fin de l’innocence, Away we go…)                                                                                                      Apple iPhone 4 (2010) : Afin de démontrer les nouvelles caractéristiques de son iPhone4, Apple a confié la réalisation de sa publicité à Sam Mendes en 2010. Dans ce spot nommée « FaceTime », le réalisateur d’American Beauty fait la démonstration de son système de visiophonie du smartphone. Le tout sur la chanson de Louis Armstrong  «When you’re smiling». (Lien vers le spot…)

Tim Burton (Edward aux mains d’argent, Batman, L’étrange Noël de Mr Jack…)                                                                                                                               Hollywood chewing gum (1998) : Pour ceux qui s’en souviennent, il s’agit effectivement du film publicitaire pour Hollywood Chewing-gum où un nain de jardin s’échappe de son quartier résidentiel de banlieue pour rejoindre Blanche-Neige dans les bois, après un périple mouvementé. Elle a donc été réalisée par Tim Burton, ce qui n’est pas surprenant quand on en voit l’esthétique générale. (Lien vers le spot…)

Oliver Stone (Platoon, Wall Street, JFK, Tueurs nés, Nixon, World Trade Center…)                                                                                                                                 Orange « Pensées » (2002) : L’agence EuroRSCG fait appel à Oliver Stone pour réaliser quelques films publicitaires pour la marque Orange dont celui-ci dans lequel on voit un homme plongé dans ses pensées contradictoires. Avec Orange on peut avoir un avis définitif et changer d’avis définitivement. (Lien vers le spot…)

Jean Pierre Jeunet (Delicatessen,Alien IV, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain…)                                                                                                                                 Chanel n°5 (2009) : La dernière publicité pour la Chanel N° 5, diffusée en 2009, avec Audrey Tautou est réalisée par Jean-Pierre Jeunet. Sur une chanson de Billie Holiday, on retrouve Audrey Tautou, qui avait déjà tourné avec le réalisateur dans « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » ou encore « Un long dimanche de fiançailles », dans une histoire d’amour naissante à bord de l’Orient Express. (Lien vers le spot…)

Michel Gondry (Human nature, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, La science des rêves, Soyez sympas rembobinez, The Green Hornet…)                                                      Levi’s (1995) : Très tôt Michel Gondry fut un vidéaste reconnu pour son talent, notamment pour ses clips vidéo musicaux pour Björk, Les Rolling Stones, IAM, Kylie Minogue. Ces oeuvres lui permettront d’expérimenter de nombreuses techniques. C’est logiquement que la publicité fit appel à son talent, parmi ses films les plus réussis : on peut citer Air France, Smirnoff ou encore ce très beau film en noir et blanc, maintes fois récompensé, pour Levi’s (Agence BBH) dans lequel un jeune homme achète des préservatifs dans les années 20/30. Un film très brillant. (Lien vers le spot…)

David Lynch (Blue Velvet, Elephant man, Lost Highway, Mulholland drive…) Playstation 2 (2000) : Pour le lancement de la nouvelle console de Sony, la marque et son agence TBWA Londres ont fait appel à David Lynch, qui livre un film publicitaire dans le même esprit que ses réalisations cinématographiques, un mélange d’étrange et d’esthétisme. Le film s’intitule « the third place ». (Lien vers le spot…)

John Woo (The Killer, Volte/Face, Mission Impossible 2, Paycheck…)                            Nike (1998) : A l’occasion de la Coupe du Monde 1998, Nike sort un film international diffusé dès le mois de mars et baptisé «Airport» (en collaboration avec l’agence Wieden+Kennedy). Ce film, décliné en 90, 60 et 30secondes, défend un certain idéal du football en privilégiant le jeu, le plaisir et la beauté des gestes techniques.  La mise en scène des joueurs brésiliens s’imposait, d’autant que les plus célèbres étaient sous contrat avec Nike (Ronaldo. Roberto Carlos, Dunga…). On peut également noter l’apparition d’Eric Cantona dans l’avion. (Lien vers le spot…)

Alejandro Gonzalez Inarritu (Amours chiennes, Babel, 21 grammes…)                      Nike (2010) : le réalisateur mexicain réalise pour le compte de la marque américaine un spot de trois minutes, intitulé « Write the Future » et orchestré par l’agence Wieden & Kennedy.  Spécialiste des films dans lesquels des destins s’entrecroisent, le cinéaste imagine les conséquences d’un tir raté ou réussi pour quelques stars du Mondial 2010 : Wayne Rooney, Cristiano Ronaldo, Franck Ribéry, Didier Drogba, Ronaldinho, Fabio Cannavaro… Le film obtiendra le Grand Prix du Festival de la publicité à Cannes. (Lien vers le spot…)

Federico Fellini (La strada, La dolce vita, Huit et demi, Armacord, Intervista…)                                                                                                                               Banco di Roma (1992) : Dans les années 90, Federico Fellini fera quelques films publicitaires pour la Banco di Roma. Voici l’un de ses films dans lequel, nous nous retrouvons au beau milieu du cauchemar champêtre d’un homme. Celui-ci en parle à un psychologue, qui lui conseille d’aller à la Banco di Roma s’il veut faire de plus beaux rêves. (Lien vers le spot…)

Jean Luc Godard (A bout de souffle, Le mépris, Pierrot Le fou…)                                Schick (1971) : Cette marque d’après-rasage a fait appel à l’un des artisans de la Nouvelle Vague. Dans un film rappelant les caractéristiques de cette nouvelle forme cinématographique qui fit son apparition au début des années 60. (Lien vers le spot…)

Claude Chabrol (Les cousins, Que la bête meure, Violette Nozière, Madame Bovary, La cérémonie…)                                                                                                                           Renault 5 (1979) : Ce grand réalisateur qui fut l’un des instigateurs de la Nouvelle Vague a réalisé aussi quelques films, notamment pour Renault et en particulier pour l’un de ses modèles les plus populaires la Renault 5. Dans ce film conçu en lien avec l’agence Publicis, on nous montre le véhicule en jouant sur la figure de l’hyperbole. La voiture est montrée de taille réduite pour symboliser sa faible consommation de carburant, ou bien dans une taille très importante pour exprimer sa grande spaciosité. (Lien vers le spot…)

Bertrand Blier (Les valseuses, Buffet froid, Tenue de soirée, Trop belle pour toi, Merci la vie…)                                                                                                                                              Yop (1996) : Afin de promouvoir le yaourt à boire Yop, l’agence Jean&Montmarin fait appel au réalisateur Bertrand Blier pour mettre en scène un groupe de jeunes rebelles qui cherche à taxer son Yop à un autre jeune. On y retrouve des acteurs débutants en devenir et cette réplique publicitaire célèbre « De toute façon, j’ai craché dedans ». (Lien vers le spot…)

Jean Jacques Annaud (La victoire en chantant, La guerre du feu, Le nom de la rose, L’ours, Deux frères…)                                                                                                                  Dior « J’adore » (2011) : Pour le dernier film Dior, on a donné dans la démesure : l’actrice sud-africaine Charlize Theron, égérie de la marque, y tient le rôle principal, en compagnie de grandes stars du cinéma classique, Marilyn Monroe, Marlène Dietrich et Grace Kelly. Derrière la caméra, on trouve le réalisateur oscarisé qui a tourné dans la fabuleuse galerie des glaces du château de Versailles, reconvertie en podium de défilé pour l’occasion. (Lien vers le spot…)

Etienne Chatiliez (La vie est un long fleuve tranquille, Tatie Danielle, Le bonheur est dans le pré…)                                                                                                                             Eram (1983) : Né en 1952, Etienne Chatiliez est l’un des plus célèbres fils de pub que le milieu ait engendré. En effet, il a commencé dans la publicité en travaillant notamment comme rédacteur pour l’agence CLM/BBDO. Il tournera de très nombreux spots dont les plus célèbres seront liés à la saga Eram des années 80.  En 1987, il passe au long métrage avec « La vie est un long fleuve tranquille », dont il avait co-écrit le scénario avec Florence Quentin, rencontrée chez CLM à l’époque. (Lien vers le spot…)

Patrice Leconte ( Les bronzés, Tandem, Le mari de la coiffeuse, Ridicule…)              Caprice des dieux (1985) : Patrice Leconte est sans nul doute, l’un des réalisateurs de films publicitaires les plus prolifiques, on ne compte plus ses nombreux spots : pour le Club Med, Optic 2000, MMA, Labeyrie, TF1 très récemment.  C’est en 1985 que débute la fameuse saga publicitaire réalisée par Patrice Leconte avec pour slogan “Caprice à deux, Caprice des Dieux” où, sur le ton de la tentation, une femme propose à un homme : “On se fait un petit caprice ?” et ce, quel que soit le lieu, dans un téléphérique, un yacht, sur la plage, en patinant ou en parachute. Difficile de faire un choix étant donné l’importance de sa filmographie publicitaire. (Lien vers le spot…)

Alain Chabat ( Didier, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Rrrr….)                        Orangina (1994) : Cet ex-transfuge du groupe comique « Les nuls » qui ont fait le succès de Canal+ et de son émission « Nulle part ailleurs » se fit remarquer à travers les sketchs et fausses pubs enregistrés avec ses comparses dans diverses émissions (« Objectif Nul », « l’ABCD des Nuls » ou encore « les Nuls, l’émission »). En 1994, il signe une série de films pour Orangina où le « secouement » est mis en avant avec humour notamment grâce aux célèbres costumes en forme de bouteilles dessinés par Philippe Guillotel. La tranche d’âge visée, les 13-18 ans sera enthousiaste et ces films connaîtront un grand succès grâce à l’humour toujours aussi efficace en publicité. (Lien vers le spot…)

Gérard Jugnot (Pinot simple flic, Casque bleu, Meilleur espoir féminin, Monsieur Batignole, Boudu…)                                                                                                                   CFES (1991) : Connu pour ses talents d’acteur, Gérard Jugnot a également réalisé des longs métrages ainsi que des publicités (Ovomaltine, Lucky Strike…). Parmi ces campagnes, voici celle dont le slogan a traversé les années : Le fameux « Tu t’es vu quand t’as bu ! ». Un soirée entre collègues, une jeune force vive de l’entreprise, éméchée, interpelle son directeur… La campagne a été imaginée par l’agence Robert&Partners… Détail amusant, Daniel Robert alors PDG de cette agence fait son apparition dans le premier plan du spot en saluant une personne hors champ. (Lien vers le spot…)

Nicole Garcia (Le fils préféré, Place Vendôme, L’adversaire, Selon Charlie…)            Nescafé Cappuccino (1996) : Ambiance vénitienne… Une jeune homme se laisse séduire par une quadra. Nous sommes en 1996… La tendance des femmes cougars n’est pas finalement très récente. Que peuvent ils bien faire en 20 minutes ? (Lien vers le spot…)

Gérard Pirés (l’entourloupe, Taxi, Riders, Double Zéro, Les chevaliers du ciel…)                                                                                                                                         Peugeot 205 GTI (1987) : Gérard Pirès a énormément oeuvré pour la publicité dans les années 80, en réalisant près de 400 films (Belin, Peugeot, Valvert, Chanel n°5…). Parmi ses films les plus spectaculaires, on peut retenir ce spot fait en collaboration avec l’agence HDM (à l’époque) pour la voiture sportive de Peugeot des années 80, la 205 GTI. Un véritable remake de James Bond, avec bombardier, avion de chasse, explosion…. et la belle brune à la fin qui a failli attendre…. (Lien vers le spot…)



Cet article, publié dans Flashback : les pubs du passé, Spots TV/Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s